Bienvenue sur RPA , inscrivez vous ici, en vous remerciant ►

Le forum de la Formule 1

Avatar du membre
Ansoba

OR ARGENT BRONZE PLATINE
Ballon d'argent Participation
Capitaine
Capitaine
France
Messages : 271
Enregistré le : 04 févr. 2018, 18:05
Médailles : 9
Localisation : Territoire Français
    unknown unknown
Zodiaque : Vierge
Contact :

Formule 1 Accueil
Formule 1 points : 229
1. Place

(18 de 17 grands prix)
mars 2018
samedi
03
23:55

Le forum de la Formule 1

Message non lupar Ansoba

Cette page sera mise à jour fréquemment au fil des rumeurs de transfert.


- Mercedes:
Hamilton est sous contrat jusqu'à fin 2018. En revanche, tout était ouvert pour la deuxième baquet, dont Bottas a hérité suite à la retraite surprise de Rosberg. Les performances du Finlandais, qui s'est rapidement acclimaté à sa nouvelle équipe, ont joué en sa faveur. Il a été reconduit pour un an supplémentaire, en attendant le grand jeu des chaises musicales de 2019.

- Ferrari:
L'écurie italienne souhaitait conserver Vettel, c'est chose faite pour les trois prochaines années. Au volant d'une Ferrari à la performance retrouvée, l'Allemand a choisi la stabilité.
Comme chaque année, le cas de Raikkonen a été étudié chez Ferrari. Les dirigeants n'hésitent pas à critiquer les performances en demi-teinte du Finlandais, mais lui ont quand même renouvelé tout de même leur confiance. La frilosité de Ferrari à changer son duo de pilotes, qui montre ses limites au championnat, s'arrêtera-t-elle un jour ?

- Red Bull:
On le dit et on le répète à l'envie chez Red Bull, les contrats des pilotes ont des clauses en béton. Ricciardo et Verstappen seront donc encore associés en 2018. Le jeune Néerlandais a d'ailleurs resigné pour plusieurs années.

- Force India:
Malgré une relation assez tumultueuse en 2017, Force India a reconduit ses pilotes Perez et Ocon.

- Williams:
Stroll, amenant une bonne part du budget de l'équipe, a logiquement été reconduit. En revanche, Massa prend sa retraite définitive après avoir été rappelé après le départ de Bottas l'an dernier. Pour remplacer le Brésilien, Williams recherchait un pilote expérimenté, capable de faire progresser le jeune Stroll. Il semblerait que l'aspect financier soit désormais prépondérant.
Di Resta, Kvyat, et même Kubica ont cru un instant au baquet. Le Polonais a même été évalué après que Renault n'ait pas donné suite mais il n'aurait pas totalement convaincu. Finalement, Sirotkin a été titularisé. Le Russe n'a pas l'expérience d'un Massa mais il a effectué deux saisons en Formule Renault 3.5 puis deux autres en F2. De plus, il n'arrive pas les mains vides puisque ses sponsors apportent plusieurs millions à l'équipe.

- Toro Rosso:
Toro Rosso entame le changement à venir pour la marque Red Bull en Formule 1. Elle troque ses moteurs Renault pour des moteurs Honda dès 2018, en attendant que Red Bull fasse de même en 2019.
Autre changement, côté pilotes, qui a d'ailleurs déjà été entamé en 2017, Sainz quitte temporairement le giron Red Bull et est prêté chez Renault pour 2018. On aurait pu penser que ce mouvement laisse une chance à Kvyat de rester. En manque de résultats, le Russe a été remplacé en cours de saison par Gasly. Le Français, passé à côté d'une promotion en Formule 1 l'an passé et mis en attente en Super Formula au Japon, a donc logiquement été confirmé.
Suite au départ de Sainz chez Renault en fin de saison, Toro Rosso a même préféré la solution Brendon Hartley, un ancien de la filière Red Bull, à un retour de Kvyat. Le Néo-Zélandais, fraîchement champion de WEC, a impressionné pour ses débuts en Formule 1 et sera donc associé à Gasly en 2018.

- Renault:
Récemment recruté au sein de l'écurie française, Hulkenberg a un contrat sur plusieurs saisons. L'aventure s'arrête en revanche pour Palmer. Déjà reconduit de justesse pour 2017, le Britannique n'a pas convaincu davantage. Si Kubica a été un moment pressenti pour le remplacer, c'est finalement Sainz qui fait son arrivée au sein de l'écurie française.

- Haas:
En l'absence d'opportunités à l'avant de la grille, Grosjean et Magnussen restent chez Haas en 2018. Gene Haas, propriétaire de l'équipe, l'a annoncé assez tôt. Grâce à leur implication technique au sein de l'écurie américaine, Ferrari aurait pu vouloir y placer ses futures pépites de demain, comme Giovinazzi ou Leclerc, mais ce rôle semble plutôt réservé à Sauber. La petite écurie suisse semble en passe de devenir l'équipe junior de la Scuderia.

- Sauber:
Initialement partante pour le moteur Honda, Sauber a finalement changé son fusil d'épaule avec le changement de management et l'arrivée de Vasseur. C'est finalement un moteur Ferrari en version actuelle qui équipera les monoplaces suisses. Les accords sont même allés plus loin puisque Alfa Romeo est devenu sponsor principal de l'équipe.
Dans ce contexte, la Scuderia a poussé pour titulariser ses deux jeunes pilotes Leclerc et Giovinazzi. Finalement, seul le Monégasque, champion de F2 en titre, a obtenu un baquet. Ericsson, soutenu par de nombreux sponsors et par les investisseurs, a réussi à conserver sa place.
- McLaren:
Après trois saisons désastreuses au niveau de la performance avec Honda, McLaren entame un nouveau cycle en optant pour le moteur Renault. Ce changement a fini par convaincre Alonso de prolonger, après avoir tergiversé. Williams et Renault auraient pourtant essayé de recruter le pilote espagnol. Vandoorne poursuivra son apprentissage l'année prochaine et a déjà été confirmé.
ImageImage

Avatar du membre
Ansoba

OR ARGENT BRONZE PLATINE
Ballon d'argent Participation
Capitaine
Capitaine
France
Messages : 271
Enregistré le : 04 févr. 2018, 18:05
Médailles : 9
Localisation : Territoire Français
    unknown unknown
Zodiaque : Vierge
Contact :

Formule 1 Accueil
Formule 1 points : 229
1. Place

(18 de 17 grands prix)
mars 2018
dimanche
04
00:35

Re: Le forum de la Formule 1

Message non lupar Ansoba

Image
ImageImage

Avatar du membre
Ansoba

OR ARGENT BRONZE PLATINE
Ballon d'argent Participation
Capitaine
Capitaine
France
Messages : 271
Enregistré le : 04 févr. 2018, 18:05
Médailles : 9
Localisation : Territoire Français
    unknown unknown
Zodiaque : Vierge
Contact :

Formule 1 Accueil
Formule 1 points : 229
1. Place

(18 de 17 grands prix)
mars 2018
dimanche
04
01:05

Re: Le forum de la Formule 1

Message non lupar Ansoba

Aller c est parti rendez vous à Melbourne le 25 mars pour le 1er grand prix de la saison

ImageImage

Avatar du membre
Ansoba

OR ARGENT BRONZE PLATINE
Ballon d'argent Participation
Capitaine
Capitaine
France
Messages : 271
Enregistré le : 04 févr. 2018, 18:05
Médailles : 9
Localisation : Territoire Français
    unknown unknown
Zodiaque : Vierge
Contact :

Formule 1 Accueil
Formule 1 points : 229
1. Place

(18 de 17 grands prix)
mars 2018
dimanche
25
11:10

Re: Le forum de la Formule 1

Message non lupar Ansoba

Image

ImageImage
------------------------------------------------------

Image

Sebastian Vettel remporte le Grand Prix d'Australie devant Lewis Hamilton

Victoire surprise de Sebastian Vettel (Ferrari) dimanche à Melbourne, qui a profité d'une voiture de sécurité virtuelle pour dépasser Lewis Hamilton (Mercedes), finalement deuxième devant Kimi Räikkönen (Ferrari). La course : Vettel peut dire merci aux Haas

Après une séance de qualifications largement dominée par Lewis Hamilton samedi, Sebastian Vettel avait rappelé que les points se gagnaient le dimanche, en course. Et il avait raison. Chambré par le Britannique en conférence de presse, l'Allemand a répondu sur la piste, mais a été bien aidé par un coup du sort. Troisième sur la grille, le quadruple champion du monde a passé quasiment la moitié de la course à cette place, derrière Hamilton et Kimi Räikkönen.

Mais, au 26e tour, suite à l'abandon de Romain Grosjean, dont la Haas était bien mal placée sur la piste, la voiture de sécurité virtuelle a été lancée. Tous les pilotes ont dû ralentir à 80km/h, et l'Allemand en a alors profité pour rentrer aux stands, ce qu'avait fait Hamilton huit tours auparavant. Bloqué à un rythme de sénateur, le champion du monde en titre a vu Vettel ressortir des stands juste devant lui. Etonné, il a même demandé à son stand s'il avait commis une erreur. Non, il a juste manqué de chance.

Le mors aux dents, Hamilton a tout tenté pour essayer de revenir sur l'Allemand, mais avec des pneus moins frais et sur une piste où dépasser est très difficile, il n'a jamais pu tenter la moindre attaque. Dans les derniers tours, certainement afin d'économiser son moteur, il a même complètement ralenti, laissant à Räikkönen l'espoir de faire mieux que troisième. Finalement, alors que Mercedes semblait intouchable en Australie, c'est Ferrari qui va repartir avec le sourire grâce à ce double podium. Valtteri Bottas, parti 15e après son crash de samedi, n'a jamais été dans le rythme des leaders, et termine à une décevante 8e place. Déception également pour les Red Bull, qu'on espérait dans le coup pour dans le podium : Daniel Ricciardo a sauvé la 4e place mais Max Verstappen n'a pu faire mieux que 6e, battu par la McLaren de Fernando Alonso


--------------------------
Lewis Hamilton : «Je ne pouvais pas faire mieux»
Lewis Hamilton (Mercedes) regrettait de ne pas avoir pu attaquer plus Sebastian Vettel pour essayer de s'imposer à Melbourne dimanche.

Image

Lewis Hamilton (Mercedes - 2e) : «Bravo à Sebastian et Ferrari, il ont fait du meilleur travail aujourd'hui. Nous sommes quand même très rapides. Nous avons été très compétitifs en qualifications. Mais c'est très dur de dépasser ici, même avec la zone DRS supplémentaire. J'ai finalement dû me résigner dans les derniers tours, et économiser le moteur. Vettel avait des pneus plus frais que moi, je me suis rapproché aussi près que possible, mais avec l'aérodynamique je ne pouvais pas faire mieux. Le moteur doit durer sept courses, il fallait donc assurer en fin de course.»

Kimi Räikkönen (Ferrari - 3e) : «Ce n'est pas trop mal. Heureusement, c'est Seb qui a eu de la chance. Au moins c'est notre équipe. Nous avons été rapides toute la course, mais c'est difficile de dépasser ici. Bien sûr, il y a encore des choses à améliorer, mais c'est un circuit très spécial.»
ImageImage

Avatar du membre
Ansoba

OR ARGENT BRONZE PLATINE
Ballon d'argent Participation
Capitaine
Capitaine
France
Messages : 271
Enregistré le : 04 févr. 2018, 18:05
Médailles : 9
Localisation : Territoire Français
    unknown unknown
Zodiaque : Vierge
Contact :

Formule 1 Accueil
Formule 1 points : 229
1. Place

(18 de 17 grands prix)
avr. 2018
samedi
07
20:54

Re: Le forum de la Formule 1

Message non lupar Ansoba

Image

57 tours de 5.412 kms = 308.484 kms

Bahreïn - Sakhir (Bahrain International Circuit)
Record du tour : Michael Schumacher (1'30"252 en 2004)
Premier Grand Prix en 2004

Encore une oeuvre de l'architecte allemand Hermann Tilke. Construit au milieu du désert, à 30 km de Manama, le circuit de Sakhir est le premier à avoir accueilli la F1 au Moyen-Orient. Du sable sur la piste, des températures hautes, le tracé n'est pas très amical avec le pneus. Mais ses trois lignes droites offrent autant de possibilités de dépassement aux pilotes. Et les spectateurs sont traités comme des rois.

Sa boîte de vitesses utilisée en Australie étant endommagée, Lewis Hamilton a écopé d'une pénalité de cinq places sur la grille de départ du Grand Prix de Bahreïn.

Après avoir connu un vendredi difficile, étant hors du coup lors des deux premières séances d’essais libres du Grand Prix de Bahreïn, Lewis Hamilton a reçu une mauvaise nouvelle de plus. Le pilote britannique, champion du monde en titre, va écoper d’une pénalité de cinq places sur la grille de départ à Sakhir dimanche. La faute en revient à un changement de boîte de vitesses ce vendredi, confirmé en fin de journée par les commissaires de la Fédération Internationale de l’Automobile, avant la fin du cycle réglementaire de six courses. Selon une information de Motorsport.com, c’est une fuite hydraulique subie lors du Grand Prix d’Australie par la boîte de vitesses initiale de Lewis Hamilton et découverte lors d’une inspection effectuée sous la supervision des commissaires de la FIA qui a imposé à Mercedes de procéder à ce remplacement.

Sixième au mieux sur la grille, Hamilton ouvre la porte à Sebastian Vettel

Le pilote britannique s’élancera donc, au mieux, de la sixième position sur la grille de départ, de quoi pimenter la course avec la remontée attendue de la Flèche d’Argent. Une course où Lewis Hamilton devra sans doute penser à limiter les dégâts au classement du championnat vis-à-vis de Sebastian Vettel plus qu’à la victoire sur la ligne d’arrivée, qui était son objectif quand il est arrivé à Sakhir. A noter que Valtteri Bottas, l’autre pilote Mercedes, a également une boîte de vitesses neuve pour la course à Bahreïn. Un changement qui est toutefois autorisé par le règlement, qui permet aux pilotes de changer l’intégralité de la boîte pour le Grand Prix suivant celui où un accident a causé des dommages à la boîte de vitesses initialement installée dans la monoplace.
ImageImage

Avatar du membre
Ansoba

OR ARGENT BRONZE PLATINE
Ballon d'argent Participation
Capitaine
Capitaine
France
Messages : 271
Enregistré le : 04 févr. 2018, 18:05
Médailles : 9
Localisation : Territoire Français
    unknown unknown
Zodiaque : Vierge
Contact :

Formule 1 Accueil
Formule 1 points : 229
1. Place

(18 de 17 grands prix)
avr. 2018
dimanche
15
10:53

Re: Le forum de la Formule 1

Message non lupar Ansoba

Le Grand Prix de Chine (Shangaï)


Image ImageImage

La course : Quel spectacle !


Liberty Media, le propriétaire américain de la F1, se demande comment relancer le spectacle en F1. Après le Grand Prix de Chine, qui a connu trois leaders et la victoire de Daniel Ricciardo, seulement 6e sur la grille, on se rend compte que ce n'est finalement pas si compliqué. Il suffit de laisser les pilotes faire des erreurs, s'accrocher en piste, compter sur les arrêts aux stands ou une safety car pour relancer le suspense, et ajouter Max Verstappen au menu...

Alors que Sebastian Vettel, après un départ difficile où il a dû tasser Kimi Räikkönen pour garder sa première place, a passé la première partie de course en tête et, pensait-on, se dirigeait vers une victoire assez tranquille, sa troisième en trois courses cette saison, un premier rebondissement a eu lieu. Lors de la première salve d'arrêts aux stands, Valtteri Bottas a tenté, et réussi, l'undercut sur le pilote allemand, et a pris la tête, au 21e tour.

Mais, dix tours plus tard, Pierre Gasly a cru que son coéquipier Brendon Hartley lui ouvrait la porte au bout de la ligne droite. Un malentendu qui s'est conclu en accrochage entre les deux Toro Rosso. A cause des débris sur la piste, la safety car a dû sortir, et les Red Bull en ont profité pour rentrer aux stands une seconde fois. Une stratégie agressive qui leur a réussi par la suite. Au restart, Max Verstappen, 4e, et Daniel Ricciardo, 6e, sont devenus les pilotes les plus rapides en piste, et ont commencé à rattraper tous leurs rivaux.

Mais si le Néerlandais, trop agressif et optimiste, a failli toucher Lewis Hamilton, au 40e tour, avant d'accrocher Vettel trois tours plus tard (pénalisé de 10", il a été classé 5e derrière Hamilton), son coéquipier australien s'est lui montré beaucoup plus prudent, et beaucoup plus efficace. Räikkönen, Hamilton, Vettel et enfin Bottas, au terme d'un dépassement très audacieux, personne n'a pu lui résister. Et c'est en larmes sur le podium qu'il a célébré sa sixième victoire en F1.

Le vainqueur : Incroyable Ricciardo !

Vendredi, après l'explosion de son moteur Renault lors des essais libres 3, Daniel Ricciardo devait se demander s'il allait pouvoir disputer les qualifications. Ses mécaniciens ont travaillé d'arrache-pied pour lui permettre d'entrer en Q1 trois minutes avant la fin de la session. Finalement, l'Australien a réussi à sauver la sixième place sur la grille, et dimanche, il l'a transformée en victoire. Ricciardo a eu de la réussite, il est vrai, avec la sortie de la safety car juste au bon moment pour lui permettre de rentrer aux stands, et changer de pneus une seconde fois. Equipé de gommes tendres, l'Australien a ensuite effectué de superbes dépassements face aux Ferrari et aux Mercedes, a priori plus rapides. Pour la sixième fois de sa carrière, l'Australien s'impose en F1, sans être jamais parti de la pole.

Le fait de course : la safety car change tout

Gasly, héroïque à Bahreïn, a commis une erreur de débutant à Shanghai, en accrochant son coéquipier Hartley au bout de la ligne droite. Un fait de course qui a relancé... la course, avec l'intervention de la safety car. Une sortie un peu tardive d'ailleurs, et qui a empêché Bottas et Vettel d'entrer aux stands, alors que les Red Bull ont elles pu en profiter. Grâce à leurs pneus neufs, Verstappen, et surtout Ricciardo, ont été très performants dans la seconde partie du GP, et ont tout chamboulé. Mais sans cette voiture de sécurité, heureusement non virtuelle, l'issue aurait sans doute été tout autre.
ImageImage

Avatar du membre
chatouille

OR ARGENT BRONZE
Flibustiere
Flibustiere
France
Messages : 50
Enregistré le : 09 mars 2018, 12:57
Médailles : 7
    unknown unknown

Formule 1 Accueil
Formule 1 points : 30
9. Place

(3 de 17 grands prix)
avr. 2018
dimanche
15
20:58

Re: Le forum de la Formule 1

Message non lupar chatouille

merci ansoba pour toute cette documentation
Image

Avatar du membre
Ansoba

OR ARGENT BRONZE PLATINE
Ballon d'argent Participation
Capitaine
Capitaine
France
Messages : 271
Enregistré le : 04 févr. 2018, 18:05
Médailles : 9
Localisation : Territoire Français
    unknown unknown
Zodiaque : Vierge
Contact :

Formule 1 Accueil
Formule 1 points : 229
1. Place

(18 de 17 grands prix)
avr. 2018
jeudi
26
16:47

Re: Le forum de la Formule 1

Message non lupar Ansoba

Image


Le circuit urbain de Bakou (Baku City Circuit ; azéri : Bakı Şəhər Halqası) est un circuit automobile temporaire situé près du parc maritime de Bakou, à Bakou, en Azerbaïdjan. Il a accueilli pour la première fois le Grand Prix d'Europe de Formule 1, le 19 juin 2016. Il est ensuite renommé en Grand Prix d'Azerbaïdjan en 2017.Le circuit de six kilomètres, réalisé par Hermann Tilke, architecte habituel des circuits de Formule 1 modernes, doit être parcouru dans le sens anti-horaire. Le départ est donné à la place Azadliq ; le circuit fait le tour de la Maison du gouvernement, pique ensuite vers l'ouest en direction de la tour de la Vierge pour ensuite contourner la vieille ville avant de prendre, sur 2,2 km, l'avenue Neftchilar jusqu'à la ligne de départ.

Le circuit présente vingt virages et permet une vitesse maximum de l'ordre de 340 km/h sur sa très longue ligne droite3. Dans les faits, le record de vitesse pour une F1 a été réalisé par le Finlandais Valtteri Bottas sur Williams avec une mesure officielle de 366,1 km/h réalisée lors des qualifications du Grand Prix d'Europe le samedi 18 juin 2016 au niveau de la ligne de départ. Les données de l'écurie ont montré que Bottas a atteint les 378 km/h après le radar puisque la première zone de freinage est située après la ligne de départ, ce qui en ferait le record absolu officieux de la discipline

Rendez vous dimanche 29 avril a 14h10 pour cette nouvelle course
ImageImage

Avatar du membre
Ansoba

OR ARGENT BRONZE PLATINE
Ballon d'argent Participation
Capitaine
Capitaine
France
Messages : 271
Enregistré le : 04 févr. 2018, 18:05
Médailles : 9
Localisation : Territoire Français
    unknown unknown
Zodiaque : Vierge
Contact :

Formule 1 Accueil
Formule 1 points : 229
1. Place

(18 de 17 grands prix)
avr. 2018
samedi
28
17:13

Re: Le forum de la Formule 1

Message non lupar Ansoba



Grand Prix d’Azerbaïdjan – Bakou : Sebastian Vettel a signé sa troisième pole position de la saison 2018 ce samedi à Bakou, le pilote Ferrari, qui est leader du championnat, confirme la grande forme de Maranello en ce début d’année.

Le pilote allemand a décroché la pole aujourd’hui, mais c’est bel et bien son coéquipier Kimi Raikkonen qui affichait le rythme le plus rapide en fin de séance. Malheureusement, une petite erreur dans le dernier virage du circuit n’a pas permis au Finlandais de signer la pole.

« La voiture se comportait vraiment comme je voulais aujourd’hui. » déclare Vettel à l’issue des qualifications. « Je pense que demain ça va être une course intense, il y aura probablement des voitures de sécurité. »

« Hier lors des essais, je manquais un peu de confiance, mais aujourd’hui tout s’est bien passé. Je suis confiant pour la course de demain. »

Son coéquipier Kimi Raikkonen, qui avait clairement le rythme pour décrocher la pole aujourd’hui, partira depuis la sixième position sur la grille de départ.

« J’avais la vitesse pour signer la pole position, j’ai juste glissé à la sortie du dernier virage et j’ai perdu toute la vitesse dans la ligne droite. » explique Raikkonen. « Sans cette erreur, on serait en bien meilleure position pour le départ de la course, mais c’est comme ça, on verra bien ce qui se passera. »
ImageImage

Avatar du membre
Ansoba

OR ARGENT BRONZE PLATINE
Ballon d'argent Participation
Capitaine
Capitaine
France
Messages : 271
Enregistré le : 04 févr. 2018, 18:05
Médailles : 9
Localisation : Territoire Français
    unknown unknown
Zodiaque : Vierge
Contact :

Formule 1 Accueil
Formule 1 points : 229
1. Place

(18 de 17 grands prix)
avr. 2018
dimanche
29
18:52

Re: Le forum de la Formule 1

Message non lupar Ansoba

Image


Lewis Hamilton a remporté une étonnante victoire lors d'un Grand Prix d'Azerbaïdjan plein de rebondissements, profitant d'une crevaison pour le leader Valtteri Bottas à quelques tours du but.

Dans une cité de Bakou frappée par de fortes rafales de vent, c'est Sebastian Vettel qui s'élançait de la pole position devant les Mercedes de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas ainsi que les Red Bull de Daniel Ricciardo et Max Verstappen.


À l'extinction des feux, la hiérarchie n'a pas évolué dans le top 5. En revanche, les incidents ont été nombreux dans le peloton au premier tour, provoquant l'intervention de la voiture de sécurité. Kimi Räikkönen et Esteban Ocon se sont accrochés, le Français se retrouvant dans le mur tandis que le pilote Ferrari était contraint de repasser par la voie des stands à cause de dégâts sur son aileron avant.


Une violente collision a également eu lieu entre Fernando Alonso et Sergey Sirotkin en ligne droite, causant des crevaisons sur les deux monoplaces. Le fond plat de la McLaren était aussi endommagé, au grand dam de son pilote, très agacé par cet incident survenu très tôt dans la course.

Plusieurs autres contacts ont eu lieu dans le peloton, toujours au premier tour. Brendon Hartley, Kevin Magnussen, Marcus Ericsson et Sergio Pérez sont également rentrés au stand.
Vettel assure au restart

La course a logiquement été neutralisée par la voiture de sécurité jusqu'à la fin du cinquième tour. Vettel menait la course devant Hamilton, Bottas, Ricciardo, Verstappen et Carlos Sainz, Räikkönen se retrouvant hors du top 10


. Vettel a retardé le restart jusqu'au dernier moment, à raison, puisqu'il a conservé la tête. Verstappen, quant à lui, a porté une attaque sur son coéquipier Ricciardo et est parvenu à prendre l'avantage, l'Australien se faisant déborder par Sainz dans la foulée. Derrière eux, Pierre Gasly s'est emparé de la septième place aux dépens de Lance Stroll.


Sainz s'est ensuite attaqué à Verstappen, une belle bataille opposant les deux hommes – l'avantage passait de l'un à l'autre. Le pilote Red Bull est initialement parvenu à rester devant avant de céder au début du neuvième tour. Gasly s'est lui aussi fait dépasser par une Renault, celle de Hülkenberg, qui a ensuite doublé les deux Red Bull grâce à l'aspiration ! Verstappen souffrait d'un problème de batterie.
Abandon coûteux pour Hülkenberg

Au dixième des 51 tours, Vettel menait avec trois secondes d'avance sur Hamilton, six sur Bottas, 13 sur Sainz, 15 sur Hülkenberg et les Red Bull. Hülkenberg a toutefois perdu le contrôle de sa R.S.18 et a percuté le mur, contraint à l'abandon !

Pendant ce temps, la bataille faisait rage entre les Red Bull, Verstappen se défendant ardemment avec même un contact entre les deux monoplaces, alors que Ricciardo tentait de faire l'extérieur dans le premier virage. En difficulté, Gasly est rentré au stand dès le 13e tour.

Après 15 tours, Vettel comptait cinq secondes d'avance sur Hamilton, dix sur Bottas, 29 sur Sainz et les Red Bull. Verstappen a d'ailleurs repris l'avantage sur Sainz au moment précis ou l'Ibère rentrait au stand pour troquer ses ultratendres contre des tendres. C'est ainsi... Charles Leclerc qui a hérité de la sixième place, au volant de sa Sauber ! Certes très brièvement, car il a ensuite été dépassé par Räikkönen.

Une autre Sauber n'avait pas la même réussite. C'est bien évidemment celle de Marcus Ericsson, qui a tiré tout droit dans l'échappatoire, rétrogradant de la 13e à la 16e place. Le Suédois s'est plaint de vibrations sur sa monoplace.

Hamilton à la faute

Au 20e tour, les écarts évoluaient légèrement en tête de la course. Vettel avait alors quatre secondes d'avance sur Hamilton mais 11 sur Bottas et 31 sur Verstappen. Hamilton est toutefois sorti large au premier virage et est rentré au stand dans la foulée au 22e passage, chaussant les gommes tendres et reprenant la piste au troisième rang, juste devant les Red Bull.

Accrochage Verstappen/Ricciardo !

Forcément, après 40 tours au coude-à-coude, l'inévitable s'est produit : les RB14 se sont percutées à l'approche du premier virage et les deux pilotes ont été contraints à l'abandon ! La voiture de sécurité est logiquement entrée en action, avec des arrêts au stand pour Bottas et Räikkönen.

À dix tours du but, Bottas était donc en tête devant Vettel, Hamilton, Räikkönen, Pérez, Grosjean, Sainz et Leclerc, avec une fin de course qui s'annonçait passionnante avec les 15 voitures encore en lice regroupées... Ou plutôt 14, car Grosjean est parti en tête-à-queue avant même le restart, alors qu'il zigzaguait pour mettre les pneus en température !

Crevaison pour Bottas !

La neutralisation s'est donc prolongée jusqu'à la fin du 47e tour. Il restait donc quatre petites boucles à parcourir pour atteindre le drapeau à damier. L'aspiration a joué son rôle habituel au restart et Vettel a tenté de prendre la tête au premier virage mais a complètement bloqué sa roue avant gauche et a tiré tout droit, rétrogradant au quatrième rang derrière les Mercedes et son coéquipier ! "Gros plat, gros plat", commentait l'Allemand au sujet de son pneu à la radio.

Mais rien n'est jamais joué, et Bottas a perdu la victoire avec une crevaison au début du 49e tour, après avoir roulé sur un petit débris : il a été contraint à l'abandon ! Hamilton a hérité de la première place devant Räikkönen et Pérez, qui a doublé Vettel.

Hamilton a donc remporté sa première victoire de la saison devant Räikkönen et Pérez, qui s'octroie un exceptionnel podium. Vettel prend la quatrième place devant Sainz et un autre héros du jour, Charles Leclerc, sixième. Brendon Hartley, quant à lui, a marqué son tout premier point en Formule 1.
ImageImage


Retourner vers « Formule1 »

  • partenaires
  • rammstein Barthosgames teamrelax